Comment choisir un multimètre ?

choisir multimetreAfin de mesurer des grandeurs électriques, il existe de multiples appareils dont notamment, le multimètre. Il permet de récolter des informations relatives à un courant. Grâce à cet outil de mesure électrique, il est possible de connaître l’intensité, la tension et la résistance d’un élément donné. Avec les résultats obtenus, des fuites électriques ou des sous-tensions par exemple, sont détectables.

Cet outil de mesure regroupe différentes fonctionnalités. Compact et polyvalent, il vous permet d’éviter de jongler entre trois outils distincts. Ainsi, grâce à un changement de mode, vous pouvez obtenir plusieurs grandeurs depuis le même boîtier, en veillant cependant, à respecter les règles de sécurité. Si votre choix se tourne vers ce dernier, il peut être judicieux de connaître les questions à se poser avant d’acheter un multimètre. En effet, l’offre est large et il est facile de s’y perdre. De plus, profitez de notre expertise afin de vous orienter vers le bon modèle, au meilleur prix.

Quelles sont les questions à se poser avant d’acheter un multimètre ?

Vous souhaitez acquérir votre premier multimètre ou renouveler l’existant ? Découvrez les questions à se poser avant d’acquérir ce type d’outil. En effet, il en existe des centaines sur le marché et il n’est pas toujours simple de s’y retrouver. Également, et d’autant plus en tant que novice, toutes les informations fournies par les fabricants ne sont pas forcément claires.

Tout d’abord, veillez à ce que votre multimètre possède une plage de mesures assez large. Toutes grandeurs confondues, il faut qu’elles soient suffisamment élevées afin d’effectuer des travaux courants. Par exemple, concernant la fonction voltmètre, le boîtier doit pouvoir supporter au minimum 220/230 V, ce qui représente un courant électrique domestique. Quant aux ampères, il est intéressant de savoir également, que nos logements peuvent être dotés de prises de 16, 20 ou 32. Attention, ce critère est aussi important dans le cas inverses, c’est-à-dire pour les grandeurs faibles.

De plus, un relevé optimal de données est rendu possible grâce à la justesse des résultats obtenus. Pour les mesures relatives aux travaux domestiques, une précision de 0,5 % est suffisante. Dans un premier temps, ce genre de produit sera tout à fait convenable. En effet, un appareil davantage précis présentera un prix plus élevé.

Quel type de multimètre choisir ?

Dans les magasins de bricolage ou sur Internet, vous allez découvrir deux types de multimètres dotés technologies différentes. D’un côté, il y a le modèle analogique. Ce premier outil fournit des résultats à l’aide d’une aiguille placée sur des échelles de graduations. En fonction du mode sélectionné, vous pourrez lire les données récoltées en vous référant à la grandeur correspondante. Le multimètre analogique a fait ses preuves auparavant, mais semble quelque peu dépassé. Désormais, la différence de prix avec la technologie supérieure n’est pas plus aussi conséquente qu’auparavant.

Offrant une meilleure lisibilité des résultats, le multimètre digital semble tirer son épingle du jeu. Ce dernier est doté d’un écran digital lui permettant de livrer la quantité d’ampères, volts ou encore ohms, de façon précise. Au cours de montage complexe, la justesse des relevés sera indispensable. Comme nous le verrons, le rapport qualité/prix est souvent plus intéressant sur ces appareils.

Les choix de cadran et de technologie, ne sont pas les seules caractéristiques pouvant varier d’un modèle à l’autre. En effet, sur les multimètres classiques, le relevé se fait à l’aide de deux sondes, une pour la phase et l’autre, à destination du neutre. Sachez qu’il est également possible de profiter d’un outil doté de pinces qui viendront entourer un conducteur. Cela est très pratique, surtout lorsqu’une ouverture de circuit électrique est nécessaire comme par exemple, lors de la mesure des volts et de son branchement en série.

Combien coûte un multimètre ?

Le facteur prix entre en jeu lors de l’achat d’un multimètre. Afin de vous aider à y voir plus clair, voici quelques fourchettes tarifaires. Pour ce faire, il faut diviser ces appareils en deux grandes catégories :

  • Grand public : les prix concernant les multimètres conçus pour les petits travaux domestiques, peuvent débuter autour des 20 €. À ce tarif, vous trouverez des appareils corrects, avec une précision cependant limitée. Ils vont vous permettre d’effectuer des interventions simples et de façon occasionnelle. Les modèles supérieurs pourront quant à eux atteindre les 50 ou 100 €, en fonction des fonctionnalités complémentaires. Au sein de cette catégorie, il n’y a pas réellement de distinction de prix entre les multimètres avec des sondes, ou des pinces.
  • Professionnelle : ce type d’outil de mesures s’adresse à une cible souhaitant utiliser cet appareil plus intensément, tout en profitant d’une précision supérieure, ainsi que des fonctionnalités complémentaires. Ici, la moyenne de prix sera davantage autour des 200 €. Si vous souhaitez effectuer des travaux domestiques avec un multimètre professionnel, cela est bien sûr possible. Cependant, vous n’aurez peut-être pas l’occasion de profiter de tout son potentiel.

Veillez aux directives en vigueur concernant les modèles multimètres proposés sur le marché. Ces derniers doivent respecter la norme CEI (ou IEC) 601010, visant à classer quatre catégories d’appareils, selon les fréquences d’utilisation et la puissance qu’ils peuvent absorber. Celles qui nous intéressent ici, sont les catégories III et IV :

  • CAT III : exclusivement pour un usage domestique
  • CAT IV : convient aux professionnels et peut être utilisé dans le cadre d’une utilisation plus intense
Mon multimètre