Le guide d’achat du voltmètre

Guide achat voltmetreEn électricité, il est primordial de connaître au minimum trois grandeurs, afin de diagnostiquer des incidents électriques ou pour analyser le courant qui parcourt un conducteur. L’une d’entre elles en la tension, mesurée à l’aide d’un voltmètre. Grâce à cet outil, il vous sera possible de récolter les données mettant en lumière un potentiel électrique entre deux points. En fonction des résultats obtenus, trois conclusions distinctes pourront être mises en lumière : est-ce que mon courant présente une fuite ? Mon appareil est-il encore sous tension ? Ce fil, est-il le neutre et la phase ?

Afin de pouvoir effectuer ce type d’interventions, l’achat d’un voltmètre est donc la première étape. Dans cette rubrique, nous allons répondre à la question : comment choisir un voltmètre ? Il sera intéressant de voir quels critères sont importants à avoir en tête avant de se lancer et vers quelle technologie se tourner. Comme la question budgétaire est également une interrogation légitime, nous allons voir le coût de ce type d’outil de mesure.

Quelles sont les questions à se poser avant d’acheter un Voltmètre ?

Ce type d’appareil doit être homologué et respecter des normes. En Europe, quatre catégories ont été créées afin de définir l’utilisation de chaque testeur électrique. Concernant une utilisation sur des appareils électroniques avec un faible courant, le voltmètre entre dans la CAT II. Concernant les travaux domestiques avec un voltage plus important, un appareil de CAT III sera nécessaire. Enfin, pour les appareils destinés aux professionnels ou aux usages intensifs,
dans le cadre de relevés faits sur des tensions plus importantes le voltmètre de CAT IV sera approprié.

De ces catégories, découle le critère de la plage de mesures possibles. En effet, plus les flux électriques seront importants, et plus le voltmètre devra être capable d’absorber cette puissance en toute sécurité, et l’analyser. Le type d’utilisation est aussi une question à se poser avant d’acquérir un outil de mesure électrique.

Afin de profiter de résultats précis, la précision des prises de mesure est également un critère incontournable. Cela peut passer par la justesse des données captées par l’appareil, mais aussi, par le type de technologie à plébisciter. Les voltmètres peuvent en effet présenter la mesure de la tension via des aiguilles sur des modèles analogiques, ou sur un écran digital pour les modèles numériques. Bien que les boîtiers à aiguilles soient précis, la lecture peut s’avérer fastidieuse et complexe pour les personnes novices. Avant toute utilisation, il est donc vivement recommandé d’apprendre à lire les données sur les échelles de grandeurs présentes sur le boîtier.

Quel type de voltmètre choisir ?

Comme nous avons pu le découvrir précédemment, les voltmètres sont divisés en deux catégories et classés en fonction de la technologie qu’ils disposent. Utilisés depuis de nombreuses années, ces appareils de mesures ont évolué dans le temps pour offrir une praticité toujours plus optimale. Le premier type d’appareil est le voltmètre analogique. Après avoir calibré l’appareil et placé les sondes sur un circuit, ce dernier va calculer la différence de potentiel entre les deux points. L’aiguille va alors indiquer la tension obtenue sur son boîtier qui sera lisible par l’utilisateur. Bien que les voltmètres aient fait leur preuve, cependant, la lisibilité peut être complexe lors des premières utilisations.

En ce qui concerne le voltmètre numérique, celui-ci fonctionne de la même façon et permet de récolter les données relatives une tension sur un courant continu ou alternatif. La différence par rapport aux modèles analogiques, est le type d’affichage proposé. Dans ce cas, les résultats seront clairement livrés et affichés sur l’écran. Écrits noir sur blanc, le relevé sera cette fois précis et sans erreur d’interprétation possible. À noter également que les voltmètres numériques possèdent souvent des écrans rétro-éclairés, ce qui est très utile lors d’intervention dans des espaces sombres et peu lumineux.

Combien coûte un voltmètre ?

Le facteur “prix” entre dans la réflexion concernant l’achat d’un voltmètre, qu’il s’agisse d’une première acquisition ou dans le cadre d’un renouvellement de matériel existant. La grille tarifaire est assez large, allant des outils pas chers aux modèles professionnels. Le prix va varier selon les caractéristiques du voltmètre comme par exemple, son type de technologie, sa précision ou encore, sa place de mesures disponibles. Un autre élément pouvant le faire fluctuer, est sa marque. En effet, certains fabricants sont légitimes sur le marché et ont su faire leurs preuves en proposant des voltmètres performants et de très bonne qualité.

Sur le marché, il sera possible de dénicher des voltmètres analogiques, aux alentours de 10 voire 15 €. Concernant les boîtiers numériques, il faudra revoir son budget à la hausse, soit environ 20 €. Les modèles professionnels seront davantage onéreux, car plus précis et polyvalents. La somme à allouer pour l’achat d’un voltmètre sera à définir en fonction de l’usage et de la fréquence d’utilisation de ce dernier. Si vous souhaitez faire des mesures simples, un modèle d’entrée de gamme peut convenir mais lorsque les diagnostics sont plus poussés, ou effectués sur des courants intenses, il sera nécessaire de monter en gamme. D’un côté, pour obtenir des résultats fiables, mais aussi, afin de profiter d’un appareil suffisamment puissant dans le but d’effectuer ces relevés en toute sécurité.

Mon multimètre