Comment utiliser un multimètre ?

utiliser multimètreL’utilisation des appareils électriques comme les multimètres est une notion important afin d’utiliser cet outil en toute sécurité. C’est un appareil de mesure polyvalent, se révélant être très utile dans le domaine de l’électricité. Les analyses de la tension, intensité et résistance d’un courant, sont des caractéristiques incontournables. Qu’il s’agisse de création, réparation ou simples diagnostics, ces différents travaux seront rendus possible via l’utilisation d’un multimètre. Après avoir répondu à la question : à quoi sert un multimètre, penchons nous désormais sur les règles d’utilisation de cet appareil.

Cela s’applique en effet pour les éléments dotés d’un circuit électrique, pouvant appartenir à la catégorie des objets de décoration, des appareils électroménagers ainsi que des pièces automobiles. Afin de vous relancer dans le maniement de cet outil, il vous faudra tout d’abord observer comment utiliser un multimètre afin de profiter de données fiables et surtout, éviter les accidents domestiques.

À travers cette rubrique, nous avons souhaité vous présenter le principe de fonctionnement de cet outil ainsi que les conditions d’utilisation et les bonnes pratiques relatives à cette activité manuelle. Puis, grâce à une récolte optimale des données, il vous faudra ensuite posséder assez de connaissances afin d’interpréter aux mieux, les résultats obtenus.

Principe de fonctionnement d'un multimètre

Le multimètre possède différents modes et chacun propose de mettre en lumière des indicateurs clés : tension, intensité et résistance. Afin d’observer ces différentes grandeurs avec le maximum de justesse, il est intéressant de comprendre le principe de fonctionnement d’un circuit électrique et le rôle que le multimètre joue.

À l’aide d’une alimentation, le courant est créé grâce à la mise en mouvement des neutrons au sein d’un atome. Ces derniers se déplacent toujours des bornes – au +, soit dans le sens inverse du courant lui-même. Quant au générateur, c’est sa rotation ou non, qui déterminera le type de courant émis : alternatif ou continu. Concernant le premier cas, nous le retrouverons au sein de nos circuits électriques et disponibles depuis les prises murales. Dans la seconde configuration, se seront des alimentations portatives tels que les piles et les batteries par exemple, qui pourront émettre ce type de courant.

Lors de l’utilisation d’un multimètre, il est nécessaire de connaître le type courant qui traverse ses conducteurs afin de paramétrer au mieux son appareil. En effet, la grande majorité des appareils présents sur le marché permet de calculer au minimum la tension électrique d’un courant continu et alternatif. Seuls les multimètres professionnels ont la possibilité d’analyser l’intensité d’un courant continu et alternatif.

Condition d’utilisation d'un multimètre et bonnes pratiques

Pour profiter au mieux de votre multimètre, il faut respecter certaines conditions d’utilisation. Tout d’abord sur le plan sécuritaire, sachez qu’il est vivement conseillé de porter des gants isolants afin d’éviter tout choc électrique. De plus, des lunettes de protection sont également recommandées dans le but de protéger vos yeux de toutes sortes de projections solides. Ces conseils de sécurité sont d’autant plus incontournables lors des interventions sur des courants alternatifs, étant souvent davantage élevés sur des circuits continus de type pile ou batterie.

Avant toute utilisation, les sondes doivent être correctement branchées à la fois au boîtier de mesure, mais aussi, au conducteur. Concernant le branchement sur le multimètre, le fil noir doit être inséré dans COM, et le rouge, à l’emplacement correspondant à la grandeur sélectionnée. Il faut noter également que lors de la captation des ampères, il est possible de distinguer deux emplacements selon le calibrage : A ou mA.

De plus, en fonction du relevé de grandeurs souhaité, le branchement du multimètre sera différent d’un cas à l’autre. En effet, en mode ampèremètre, un montage en série est impératif afin que le courant pousse parcourir l’appareil de mesure. Quant aux deux autres fonctions que sont le voltmètre et l’ohmmètre, un branchement en dérivation sera demandé, dans le but de capter le potentiel électrique ainsi que la résistance d’un élément.

Lors de la prise des valeurs, un calibrage du multimètre est nécessaire. Dans l’ensemble des situations, il faudra sélectionner la valeur la plus importante et par la suite, affiner cette dernière. Cela permettra de recueillir des constats plus précis.

Interprétation des résultats

Après les relevés effectués, il est intéressant de comprendre et d’interpréter au mieux, les résultats obtenus. Fuite de courant, panne, court-circuit… Les données peuvent en effet révéler des anomalies ou des dysfonctionnement dans une installation.

  • Résistance (R) : cette première donnée est calculée à l’aide des ohms. Ils traduisent la conductivité électrique présente au sein d’un conducteur. En effet, plus celle-ci sera élevée, et moins le courant pourra facilement le traverser. L’alimentation des appareils ne sera pas optimale. Un court-circuit ou une fuite de courant peuvent alors apparaître, nécessitant le remplacement d’une pièce ou d’un fil trop ancien.
  • Intensité (I) : le multimètre permet de capter l’intensité (ou force) d’un courant électrique. Cette grandeur est utilisée par exemple, afin de récolter la puissance requise d’un appareil électrique, branché sur un circuit donné. Ce diagnostic est intéressant dans le but d’adapter au mieux son disjoncteur et les fusibles qui le composent. Cela permet d’éviter les coupures de courant, liées à des surtensions. La sous-tension peut aussi être néfaste pour vos appareils.
  • Tension (U) : cette donnée a trois utilités principales. Tout d’abord, avant de réaliser des interventions électriques, il est nécessaire de vérifier si l’appareil est bien sous tension. Également lors de travaux de rénovation, il n’est pas tout aisé de différencier la phase et le neutre. Peints ou ne correspond plus les bonnes couleurs, les fils peuvent être identifiables. Un résultat négatif pourra vous permettre d’obtenir cette information. Dernier cas et tout comme pour la fonction ampèremètre, si lors d’un relevé sur un conducteur, la tension est au-dessous de 220/230 V (valeur moyenne dans les foyers), cela peut illustrer une fuite de courant au sein du circuit.
Mon multimètre